Oradour après Oradour : Conserver, reconstruire,


Oradour après Oradour : Conserver, reconstruire, commémorer ❮PDF / Epub❯ ★ Oradour après Oradour : Conserver, reconstruire, commémorer ✓ Auteur Dominique Danthieux – Liversite.co.uk AVANT PROPOS l approche d Oradour, le visiteur venu par la route de Limoges aper oit sur la rive oppos e de la Glane les ruines du village martyr Puis, sur le plateau dominant le site, se r v le le no AVANT PROPOS l approche d Oradour, Oradour : PDF ↠ le visiteur venu par la route de Limoges aper oit sur la rive oppos e de la Glane les ruines du village martyr Puis, sur le plateau dominant le site, se r v le le nouveau bourg pr c d de son glise, b ti entre la fin des ann eset Oradour après ePUB ✓ le d but des ann es , bel exemple de l architecture de la reconstruction Enfin, sur sa gauche, il devine la pr sence du Centre de la M moire signal par un parvis et des structures m talliques semblant surgir du sol On se trouve alors en pr sence d un paysage original, tout entier organis autour après Oradour : MOBI ☆ de la c l bration de la m moire Tout commence Oradour l apr s midi dujuinlorsqu une unit de la Division SS Das Reich, venue afin de purger le Limousin de la R sistance, rase le village apr s en avoir m thodiquement assassin les habitants Les hommes de la SS choisissent ce gros bourg paisible pour appliquer en Limousin un protocole destructeur prouv sur le Front de l Est R p t e des centaines de fois en Pologne, en URSS et dans les Balkans, la m thode suivant laquelle un village est encercl , ses habitants rassembl s, puis r partis entre des lieux de tuerie rep r s l avance et enfin l agglom ration d truite n a, nulle part ailleurs en France, t reproduite avec autant de brutalit L impr gnation dans les mentalit s fut telle qu avec le temps, le nom propre s est transform en un nom commun, un oradour d signant par extension un massacre de populations innocentes Le but de cet ouvrage n est pas de raconter le massacre ni d en proposer une interpr tation La litt rature sur le sujet est immense et aujourd hui, sauf vouloir instrumentaliser l Histoire, on ne saurait renouveler le propos Mais nul ne peut pr tendre crire sur Oradour sans se r f rer aujuinL v nement appara t donc en filigrane de nombreuses pages, permettant de la sorte au lecteur non averti de saisir les enjeux m moriels du drame C est l apr s qui retiendra ici notre attention, un Oradour apr s Oradour en quelque sorte Cet apr s peut se d cliner en trois directions, diff rentes et compl mentaires la fois, qui permettront de saisir le site dans son ensemble et d clairer les interactions entre ses diverses composantes Ces trois directions se r sument en trois verbes conserver, reconstruire et comm r D s , la d cision est prise de conserver les ruines L o , ailleurs en Europe, les vestiges des op rations de destruction sont ras s pour laisser place des monuments comm moratifs, on entreprend Oradour de livrer bataille au temps dont l action incline naturellement vers l effacement des traces Les p rip ties de cette lutte se d roulent encore sous nos yeux alors que l on s interroge aujourd hui sur la pertinence d une conservation int grale des ruines, au risque d en compromettre l intelligibilit Seconde particularit , la reconstruction proximit du village martyr d un nouveau bourg Il faut voir l la manifestation de la dette nationale envers les survivants et les ayants droit des victimes Cet ensemble architectural, encore rare dans la France rurale des ann es , est aujourd hui mal connu et souvent m pris Le public demeure peu sensibilis aux r alisations et aux caract ristiques de l architecture des ann es d apr s guerre La constitution, enpar les services de l tat, d un dossier de labellisation au titre du patrimoine du XXe si cle t moigne pourtant de l int r t patrimonial du nouvel Oradour Int r t qu il reste faire partager au visiteur curieux Fruit du regard crois de deux historiens, l ouvrage ne revient pas sur le drame d Oradour sur Glane mais sur le devenir du lieu apr s lejuintudiant les enjeux de la conservation des ruines, de la reconstruction du village et de la comm moration de l v nement, il montre que les r ponses apport es suscitent de nouvelles interrogations Les ruines ont elles un avenir Quels rituels pour perp tuer et transmettre le souvenir M lant les dimensions patrimoniales et politiques, la r flexion des auteurs s appuie sur les donn es d archives, les travaux d historiens et la connaissance du terrain Le caract re exceptionnel de ce Lieu de m moire m ritait un ouvrage sa mesure Dominique Danthieux Docteur en histoire, professeur d histoire g ographie au coll ge JBC Corot d Aixe sur Vienne Philippe Grandcoing Docteur en histoire, enseignant en classes pr paratoires au lyc e Gay Lussac de Limoges.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *