Le Soldat chamane, Tome 3 : Le fils rejeté PDF/EPUB

Le Soldat chamane, Tome 3 : Le fils rejeté ➮ [Read] ➪ Le Soldat chamane, Tome 3 : Le fils rejeté By Robin Hobb ➺ – Liversite.co.uk R ves d arbres Un parfum r gne dans la for t Il ne provient pas d une fleur ni d une feuille particuli re il ne s agit pas de l ar me riche du terreau noir et friable ni de l odeur suave du fruit pass R ves d arbres chamane, Tome eBook ✓ Un parfum r gne dans la for t Il ne provient pas d une fleur ni d une feuille particuli re il ne s agit pas de l ar me riche du terreau noir Le Soldat PDF/EPUB ² et friable ni de l odeur suave du fruit pass de la simple maturit au moelleux gorg de sucs Celui ue je me rappelais tait un m lange de tout cela avec une touche de soleil ui en veillait Soldat chamane, Tome PDF Ê les essences et une brise imperceptible ui les combinait parfaitement Elle portait cette odeur sur elle Nous tions allong s dans un berceau de verdure Les hautes frondaisons se balan aient doucement et les rayons du soleil nous effleuraient Soldat chamane, Tome 3 : eBook î au gr de leur danse Les lianes et les plantes grimpantes ui tombaient en festons des branches tendues au dessus de nos t tes formaient les murs protecteurs de notre pavillon forestier Un pais coussin de mousse pousait mon dos et ma Soldat chamane, Tome 3 : eBook î t te reposait sur l oreiller de son bras moelleux Des sarments volubiles cachaient le nid de nos amours derri re leur feuillage et leurs larges fleurs vert clair les p tales pointaient entre les l vres charnues des calices lourds de pollen jaune ue butinaient de grands papillons aux ailes d un orange profond ray de noir L un d eux uitta une fleur pench e se posa sur l paule de ma ma tresse et se mit marcher sur sa douce chair tachet e Il d roula une langue noire pour go ter la transpiration ui bruinait la peau de la femme de la for t et je l enviai J prouvais un bien tre indescriptible rassasi par del la passion Je levai une main nonchalante pour barrer la route au papillon intr pide il monta sur mes doigts et je le portai sur la chevelure paisse et rebelle de ma ma tresse pour l en d corer A mon contact elle ouvrit ses yeux noisette o le brun clair se m lait au vert et elle sourit Accoud sur la mousse je l embrassai ses seins amples se press rent contre ma poitrine tonnamment moelleux Je regrette dis je tout bas en me redressant Si tu savais combien je regrette d avoir d te tuer Je lus de la tristesse mais aussi de l affection dans son regard Je sais Il n y avait nulle trace de rancoeur dans sa voix N aie pas de remords fils de soldat Tout s accomplira comme l a d cid le destin Tu appartiens d sormais la magie et uoi u elle exige de toi tu dois ob ir Mais je t ai tu e Je t aimais et je t ai tu e Elle eut un sourire empreint de douceur Ceux de notre esp ce ne meurent pas comme les autres Alors tu es encore vivante Je m cartai d elle pour mieux voir la masse de son ventre et le spectacle contredit ses propos mon sabre de cavalla y avait ouvert une entaille b ante d o ses visc res s panchaient sur la mousse roses et gris tres amoncel s comme d normes vers gras Ils s taient arr t s contre mes jambes nues chauds et visueux et du sang avait macul mes parties g nitales Je voulus hurler mais ne le pus point je m effor ai de la repousser mais nous tions fondus l un dans l autre Jam re Je m veillai en sursaut et m assis dans mon lit tremblant haletant la bouche grande ouverte Un spectre bl me se tenait c t de moi je lan ai un glapissement de terreur aussit t r prim avant de reconna tre Trist Tu g missais dans ton sommeil me dit il D un geste compulsif je me frottai les cuisses puis levai les mains devant mes yeux Dans la faible clart de la lune ui tombait de la fen tre je n y vis pas trace de sang Tu as eu un mauvais r ve ne t inui te pas reprit Trist Pardon marmonnai je honteux excuse moi si j ai fait du bruit Ce texte fait r f rence l dition BrochLa peste ocellionne a d cim l Ecole de la cavalla Des centaines d l ves et d officiers ont perdu la vie et ceux ui ont surv cu ont d renoncer leur carri re militaire Chez eux seules la d pendance et la d ception les attendent Tandis ue l infirmerie se vide Jam re s appr te lui aussi rejoindre les siens pour assister au mariage de son fr re a n Loin d tre bris comme ses infortun s compagnons il arbore un g n reux embonpoint A la v rit il ne cesse de grossir malgr les exercices et les privations u il s impose uotidiennement La nuit la femme arbre hante ses r ves des r ves dans lesuels sa propre nature ocellionne trahit tout ce ui lui est cher La peste aurait elle affect plus ue son corps.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *